ANPERSANA

De Cat OPIDoR
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
ANPERSANA
Type de service Entrepôt de données
Statut En production
URL https://anpersana.iker.univ-pau.fr/
Contact https://anpersana.iker.univ-pau.fr/contact
Localisation Bayonne
Structure d'appartenance IKER
Identifiant dans un autre catalogue http://doi.org/10.17616/R33W93 (re3data)


Cycle de vie des données

Ce service intervient au cours des stades du cycle de vie suivants :


Chargement de la carte...
43° 29' 23.03" N, 1° 28' 14.84" W



Le Centre de recherche sur la langue et les textes basques (IKER) a créé un entrepôt de données ANPERSANA pour la valorisation des sources primaires de la recherche des études basques vers le libre accès. ANPERSANA permet de recevoir, documenter, préserver, diffuser, rechercher, localiser et demander des données de la recherche en langue et culture d’expression basques créées par les chercheurs, les enseignants-chercheurs et les doctorants du laboratoire IKER. Les types de données de recherche sont des manuscrits, des carnets de recherche, des images, des enregistrements sonores, des enregistrements musicaux, des enquêtes de terrain.


Domaines scientifiques :Sciences Humaines & Sociales

L'esprit humain et sa complexité; Cultures et production culturelle; L'étude du passé humain


Thématique et/ou mots clés :

  • Linguistique
  • Langue basque
  • Textes basques
  • Musicologie
  • Chants basques
  • Licence Creative Commons

Type de données :Manuscrits, Carnets de recherche, Textes, Images, Enregistrements sonores, Enregistrements musicaux, Données d'enquête, Données primaires, Données traitées, Métadonnées, Dublin Core

Communauté d'utilisateurs : Communauté scientifique et les chercheurs associés d'IKER Usagers et bénéficiaires :Chercheurs, Enseignants-chercheurs, Doctorants, Etudiants

Conditions d'usage : Utilisateurs : accès libre, accès restreint. Déposant : Membres et chercheurs associés d'IKER

Modèle économique : Gratuit

Certification/Label qualité :

Conditions générales d'utilisation :

Services proposés par la structure d'appartenance[modifier]