PAO

De Cat OPIDoR
Révision datée du 28 novembre 2023 à 14:53 par AnneAdmin (discussion | contributions) (Remplacement de texte : « CNRS-IN2P3 » par « CNRS Nucléaire & Particules »)
Feuille de route nationale des Infrastructures de recherche PAO
Autres noms Pierre Auger Observatory,Observatoire Pierre Auger,Pierre Auger Cosmic Ray Observatory  
URL http://auger.cnrs.fr/, https://www.auger.org
Tutelles CNRS (Etablissement français porteur)
Identifiants
ROR 04x4znw66
Infrastructure nationale Feuille de route nationale des Infrastructures de recherche IR
Type d'infrastructure Monosite
Localisation Paris, Malargüe (Argentine)
Service
Type de service Plateforme d'acquisition
Statut En production
URL http://auger.cnrs.fr/, https://www.auger.org
Contact berat@lpsc.in2p3.fr

Cycle de vie des données

Ce service intervient au cours des stades du cycle de vie suivants :



Chargement de la carte...




La collaboration internationale Pierre Auger a construit un observatoire couvrant une surface de 3000 km² dans la Pampa argentine. L’Observatoire Pierre Auger (PAO) est conçu pour étudier les rayons cosmiques aux plus hautes énergies, autour et au-delà de 1018 eV. Ces astroparticules doivent être observées au travers des cascades de particules secondaires qu’elles génèrent dans l’atmosphère car leur détection directe est difficile.

L’Observatoire Pierre Auger utilise deux techniques pour mesurer les gerbes atmosphériques produites en détectant la lumière de fluorescence qu’elles produisent dans l’atmosphère avec 27 télescopes, et en détectant les particules arrivant au sol avec un réseau de 1 660 détecteurs autonomes (compteurs Cherenkov à eau).

Les trois laboratoires rattachés à l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) du CNRS et membres de la collaboration Pierre Auger en 2018 sont :

  • L’Institut de Physique Nucléaire d'Orsay (IPNO, UMR CNRS – Université Paris-Saclay);
  • Le Laboratoire de Physique Nucléaire et Hautes Energies (LPNHE, UMR CNRS – Sorbonne Université – Université de Paris);
  • Le Laboratoire de Physique Subatomique et Cosmologie (LPSC, UMR CNRS – Université Grenoble Alpes – INP).

Dans le cadre de sa politique de science ouverte, l’observatoire international Pierre Auger a publié les données détaillées de plus de 20 000 rayons cosmiques de haute énergie sur le site Pierre Auger Observatory Open Data.

Le projet AugerPrime est un programme d’amélioration qui devrait apporter un éclairage nouveau sur la nature et l'origine de ces rayons cosmiques aux plus hautes énergies.


Domaines scientifiques :Sciences & Technologies


PE2 Constituants fondamentaux de la matière; PE9 Sciences de l'Univers

Thématique et/ou mots clés :

  • Astroparticules
  • Astronomie et Astrophysique

Type de données :

Communauté d'utilisateurs : Usagers et bénéficiaires :

Politiques : Politique de données

Conditions d'usage :

Modèle économique :

Certification/Label :

Conditions générales d'utilisation :

PAO est en lien avec les services et structures

CNRS-INSU, IPNP, LPNHE, CNRS Nucléaire & Particules

Portée internationale de PAO

Pierre Auger Observatory (https://www.auger.org/)

HESS (https://www.mpi-hd.mpg.de/hfm/HESS/)


Offre de services de PAO